J0urn4l d'3-24ck

Journal anonyme d’un jeune misanthrope transhumaniste.

Je hais l'été

Bon sang, je n'étais pas revenu ici depuis quoi, une ou deux semaines ? Finalement il s'avère que tenir un journal intime devient plus compliqué que prévu, surtout en cette période. Je suis censé réviser pour la philo, mais quand je vois ma moyenne déjà assez haute, je me demande vraiment si ça vaut le coup de réviser autant. J'aime bien la matière, je pense quand même continuer à en lire, peut-être pas l'année prochaine ou celle d'après mais quand j'aurais suffisamment de temps libre pour m'y consacrer. M'enfin, il y a plus dramatique. Hier la clim' est tombée en rade et (...)

Choix de vie

Rebonjour cher journal ! Je n'ai pas écrit depuis quelques jours, je n'en avais ni le temps, ni les moyens. Ma semaine a commencé par une grosse dispute entre C. et son cousin, devant moi. Bon, peut-être que sur le coup, j'aurais mieux fait de me taire. Je résume : en arrivant au lycée, je trouve les deux cousins devant leur classe, pas pressés de rentrer. Comme moi, ils n'avaient aucune envie de brasser du vent en prétendant réviser pour le bac, l'épreuve de cette année étant quasiment donnée dès lors que l'on se montre à peine attentif les deux premiers trimestres. Comme je (...)

Première journée post acceptation du défi

Aujourd'hui, tout s'est relativement bien passé. Tôt ce matin, les amis de mon frère se sont fait réveiller en sursaut par le tuyau d'arrosage, et mon père. Les deux en même temps. Quelle idée de squatter le trampoline... Après quatre mois d'absence, j'ai pu revoir mes grands-parents. Ils m'avaient manqué. Le confinement les a obligé à rester enfermés chez eux, eux qui détestent rester sur place et ne pas savoir comment s'occuper. Il faut croire que le sang amérindien qui coule dans leurs veines, le souvenir du vent d'Amérique du Nord soufflant sur la lande, le territoire de (...)

Anonymat

J'ai décidé de commencer ce journal en ligne suite à une récente dispute avec C. Celle-ci me reprochait de plus en plus de profiter du système d'anonymat que notre bon vieux système français n'a pas totalement supprimé. Je crois qu'elle ne saisit pas à quel point il est dangereux de s'exprimer librement aujourd'hui, bien que les récents évènements nous le prouvent encore et toujours. Seulement, j'en ai ma claque de ne jamais m'exprimer sur bien des sujets. J'aimerais pouvoir être libre de tout déclamer sur la place publique sans en choquer certains, sans provoquer de (...)